Le Département approuve la création d'une plateforme de la rénovation

Rénover l'habitat dans les Hautes-Alpes, pour plus de performance énergétique. C’est l’ambition envisagée mardi 27 septembre 2016, lors de l’assemblée plénière du Conseil départemental, Délibération du 27-09-2016 du Conseil Départemental. Les élus ont voté la création d’une plateforme d'aide à la rénovation de l'habitat, qui doit permettre aux particuliers de faciliter leur projet et aux entreprises de développer leur marché.

Trop d’acteurs dispersés

Conseil Architecture, Urbanisme, Eenvironnement (CAUE), Association Départementale d'Information sur le Logement (ADIL), Agence nationale de l'habitat (Anah), Service Territorial de l'Architecture et du Patrimoine (STAP), Soliha, Espaces Info Énergie, Département des Hautes-Alpes... les acteurs associatifs et institutionnels sont nombreux, pour délivrer conseils, aides, financements. Alors que la rénovation énergétique de l’habitat est une priorité du Plan Climat-Énergie du département des Hautes-Alpes, voté en 2014, l’idée est aujourd’hui de simplifier les choses pour les particuliers et les entreprises.

« Avoir un guichet unique et faire en sorte que réellement on puisse casser un peu les mythes. L’objectif n’est pas de faire une strate supplémentaire, mais au contraire de simplifier », assure Marc Viossat, Vice-Président, en charge de l'énergie et du climat. Il estime que trop de propriétaires ne font pas les travaux nécessaires, découragés par la multitude d’acteurs et de dispositifs. « On avait pensé, à un moment, travailler sur un Groupement d’intérêt public, mais ça reste à discuter. En tous cas, l’objectif c’est de trouver une structure publique rassemblant les institutionnels, les associatifs, de manière à pouvoir travailler ensemble. »

Un projet porteur pour le BTP

Le projet veut donc mettre en place un interlocuteur unique pour les propriétaires, mais aussi pour les entreprises. Le projet se veut ainsi gagnant-gagnant.

« L’objectif, c’est d’accélérer la transition énergétique d’une part, trouver des solutions pour les particuliers, mais également fournir du travail et de l’activité au BTP », ajoute en assemblée Marc Viossat.

Cette plateforme de la rénovation de l’habitat, encore aux contours flous, se donne trois ans pour se construire et fonctionner de manière autonome. Le département des Hautes-Alpes va demander, pour ce projet, la contribution financière de la région PACA et de l’ADEME, établissement public de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.