Retour sur les Assises du bois du jeudi 21 janvier 2016

ASSISES DE LA FILIERE BOIS – 21 janvier 2016

Monsieur COURT Préfet du Département et Monsieur Jean Marie BERNARD, Président du Département ont co-présidé les 1ères assises du bois à l’hôtel du Département qui se sont tenues le 21 janvier 2016.

Ces assises sont issues de deux démarches conduites par le Département et la Préfecture.

Le Département des Hautes-Alpes a adopté son Plan Climat Énergie le 24 juin 2014. Il a également été labélisé « territoire à énergie positive pour la croissance verte » en février 2015.

Parmi les axes forts de ces deux programmes, une action centrée sur une caractéristique du territoire est inscrite : soutenir le développement des filières d’éco-matériaux locaux. L’ambition affichée de cette action est de permettre de pérenniser et/ou développer les emplois, notamment dans les métiers de la filière bois et dans le secteur du bâtiment.

Le diagnostic du Plan Climat a mis en valeur la ressource locale en bois, notamment de résineux et surtout de mélèze, et a mis en évidence l’important tissu économique lié à la filière forêt-bois dans les Hautes-Alpes.

Parallèlement, Monsieur le Préfet a réuni le 14 janvier 2015 l’ensemble des acteurs institutionnels et professionnels de la filière bois des Hautes-Alpes, en partant des constats suivants :

  • ce secteur représente un véritable atout économique pour le département. En effet, les Hautes-Alpes sont le 1er département producteur de mélèze et possèdent une diversité importante d’entreprises présentes dans chaque maillon de la filière bois (entreprises de travaux forestiers, exploitants forestiers, scieurs, charpentiers, menuisiers, constructeurs bois, architectes bois). L’ensemble représentant environ 350 entreprises. Toutefois, ce secteur a besoin d'être mieux organisé et structuré pour une meilleure valorisation de ses atouts ;
  • les entreprises de la filière sont essentiellement des structures familiales, elles fonctionnent selon un mode artisanal et ont besoin d'appui notamment pour faire face aux exigences réglementaires, de qualité, de traçabilité des bois etc. Le contexte nécessite un travail partenarial des entreprises ;
  • de nombreuses structures (institutionnels, collectivités, associations) œuvrent pour le développement de la filière bois, notamment le Département qui a déjà engagé des actions. Le but n'est pas de répéter l’Histoire, mais de partager les connaissances, de conjuguer les efforts et de répondre aux besoins identifiés afin d'aborder de manière très concrète les problématiques de ce secteur.

Démarches engagées

La Préfecture et le Département ont donc engagé une réflexion collective, afin que des synergies soient créées, qu’une dynamique soit conduite avec l’ensemble des acteurs.

Dans ce cadre, trois groupes de travail ont été constitués : « mobilisation de la ressource » (groupe de travail 1), « valorisation du bois » (groupe de travail 2), et « emploi, formation et ingénierie d'accompagnement » (groupe de travail 3).

Trois ateliers, dans chaque groupe de travail, se sont tenus entre juin 2015 et décembre 2015.

Les assises ont été l’occasion de présenter les travaux conduits tout au long de l’année 2015. Le nombre très importants de participants laisse augurer des perspectives favorables pour cette filière.
Elles sont, le commencement d’une dynamique nouvelle qui veut rassembler les différents acteurs de la forêt et proposer le lancement des actions de manière concrète.