Construction maison paille à la Bâtie Neuve

Bâtir performant avec de la paille

La maison

Il s'agit d'une construction en mur paille avec une dalle bois posée sur pilotis. La maison fait 130 m² et est habitée par 2 personnes.

Les orientations et surfaces vitrées ont été optimisées afin de limiter les pertes thermiques et de bénéficier au mieux des apports solaires permettant de se rapprocher d'un bâtiment passif.

La toiture est isolée en laine de bois et, afin d'être cohérent d'un point de vue qualitatif sur l'ensemble des éléments, les vitrages choisis sont eux aussi très performants : du triple vitrage a été installé côté nord et du double vitrage performant sur les autres façades.

La ventilation est assurée par un système double-flux, le chauffage par un poêle à bois bûche de 4 kW et l'eau chaude sanitaire par une installation solaire.

La paille

La paille est un très bon isolant thermique doté d'une inertie forte qui permet aussi de réguler les apports de chaleur estivaux et limiter les surchauffes thermiques lorsqu'elle est associée à des surfaces dites lourdes à l'intérieur de la bâtisse. Une botte de paille répond très bien aux exigences de qualité thermique. Sa conductivité thermique est ʎ = 0,052 m².K/W soit pour une botte de paille standard de 36 cm d'épaisseur une résistance thermique R = 7 W/m².K satisfaisant les exigences de la RT2012.

La mise en œuvre : préfabrication en atelier

Les caissons composant les parois verticales ont été préfabriqués en atelier. Le montage a ensuite été fait sur site ce qui a réduit le temps d'intervention sur les lieux de construction et a permis d'éviter certaines nuisances liées aux travaux au voisinage.

Seuls les caissons du toit ont été isolés sur place.

Mesure :

Des capteurs de températures et d'humidités ont été mis en place sur une année dans le bâtiment afin d'étudier son comportement thermique et hygrométrique au cours de cette période. Les retours permettront pour les occupants d'améliorer la gestion du bâtiment et pour les constructeurs de valider les performances attendues et/ou donner des pistes de perfectionnement.

Localisation

Description Technique

Caractéristiques géométriques de la maison :

  • 130 m² loi Carrez
  • Un niveau avec mezzanine
  • Plain-pied

Description élément par élément

  • Triple vitrage bois au Nord avec Uw = 0,9 W.m².K
  • Double vitrage bois sur les autres orientations avec Uw = 1,1 W.m².K
  • Mur en paille R=7W/m².K

Description des bottes de paille

  • Dimension : 36 cm x 46 cm x 100 cm
  • Poids : 18 à 20 kg
  • Conductivité thermique : ʎ = 0,052 m².K/W soit une résistance thermique R= 7 W/m².K pour les bottes utilisées
  • Prix : 3,5€ par botte livrée, serrée et séchée. L'humidité des bottes est contrôlée préalablement des bottes préalablement à leur utilisation.

Description des systèmes :

  • Poêle à granulé de 4kW = Jollymec
  • Ventilation double-flux Zender
  • Capteur solaire : 2 capteurs 6 m² à valider

Test d'étanchéité à l'air de la maison

  • Q4Pa-surf* = 0,16 m3/h.m²
  • Seuil réglementaire RT2012 - maison = 0,6 m3/h.m²

______________________________________________

* L'unité de mesure de l'étanchéité à l'air utilisée pour la réglementation thermique en France est le Q4Pa-surf. Il représente le débit de fuite horaire par m² de surface déperditive, hors plancher bas, sous une dépression de 4 Pa.

Caractéristiques économiques

  • Coût du terrain : 90 k€
  • Coût de la maison : 270 000 €
    Le coût de la maison a été estimé initialement à 250 000 € clés en main. Certains surcoûts sont apparus en court de construction et le budget final estimé est de 270 000 €.
  • Coût de la maison hors air, hors eau = 150 000 €
  • Vitrage = 20 000 €
  • Electricité = 8000 €
  • Ventilation = 9000 €
  • Plomberie sanitaire 10 000 €
  • Chauffage poêle granulé = 4 000 €
  • Prix d'une botte de paille : 3,5€ la botte

Les acteurs du projet

  • Maitre d'ouvrage : Constant Jacques et Magalie
  • Architecte : Grimault Architecture
  • Construction Paille : Paillemen
  • Ventilation : Fil d'Air.
  • Solaire : APPER solaire

L'avis du maitre d'ouvrage

Extraits d'entretien réalisé avec les maîtres d'ouvrage, M et Mme Constant :

« Nous sommes très heureux de notre nouvelle maison. Aussi bien sur le confort de vie que sur les consommations énergétiques.

Nous avons passé notre premier hiver (2013/2014) dans la maison. Cette période a été plutôt douce, nous n'avons pas eu à utiliser beaucoup de chauffage, seulement 300 kg de granulés. Certains jours, bien que la température avoisinait les 0°C, nous n'avons pas eu besoin de mettre en marche le poêle à granulé : les jours de beau temps, il faisant suffisamment chaud grâce aux apports solaires optimisé par la forme et l'inertie du bâtiment, la dimension des ouvertures vitrées. Le moindre rayon de soleil chauffe la maison !

Et lorsqu'il a fallu mettre en route le chauffage, cela a été de tout confort aussi : le poêle fait preuve d'une grande souplesse : on appuie simplement sur un bouton, on allume 2h et le bâtiment est chaud pour un bon moment.

Du point de vue du confort de vie, nous sommes extrêmement satisfaits du bâtiment. L'apport de la ventilation double-flux est fabuleux. Elle permet de répartir convenablement la chaleur et d'en récupérer un maximum avant de l'éjecter vers l'extérieur mais aussi de maintenir une qualité élevée de l'air intérieur. On sent l'atmosphère très différente d'une maison traditionnelle : apaisante, agréable et saine.

La gestion de la ventilation est donc primordiale : il est important de la réguler et gérer convenablement. »

 

Extrait d'entretien réalisé avec les constructeurs de l'ossature paille, Xavier Picot de Paillemen :

Des performances techniques élevées...

« La particularité est que l'ensemble des caissons des parois verticales a été fabriqué et pré-isolé en atelier. L'assemblage a ensuite été réalisé sur place. Cela comporte plusieurs avantages, notamment celui de faciliter la construction du bâtiment sur site, de réduire la durée des travaux et de limiter les nuisances sur le voisinage. Cela a aussi pour incidence de « d'industrialisé » la production et ainsi réduire les coûts : nous avons notre espace de construction optimisé et avec tous les outils nécessaires pour être le plus efficace possible.

Ces murs caissons sont très performants d'un point de vue thermique, la résistance thermique d'un tel mur atteint 7 m².K/W. La paille est un isolant naturel et très performant ! »

... pour une maison paille accessible à tous.

« Notre ambition pour le développement de cette technique de construction, de pré-assemblage et de ce choix de matériau, est de pouvoir proposer une maison de 100 m² à 100 000€ »

Des règles professionnelles de mise en œuvre

« Il existe aujourd'hui des règles professionnelles de la construction paille qui permettent de décrire pour tous les corps de métier, de la conception à la réalisation, les bonnes pratiques à mettre en œuvre. Ces règles professionnelles sont validées par la Commission Prévention Produit (C2P) de l'Agence de la qualité de la construction (AQC) ce qui offre une garantie similaire au DTU et peut donc être reconnu par les autres professionnel(le)s du bâtiment, les autorités et les assureurs. »

Les points clefs