Habitation et accueil touristiques basse consommation en site isolé à Pelvoux.

Ossature bois sur pilotis, isolation paille. Chauffage solaire direct, appoint bois. Electricité photovoltaïque avec stockage et appoint.

Cette maison individuelle couplée à un lieu d'accueil est entièrement isolée en paille. En site isolé (non reliée aux réseaux) elle produit l'intégralité de son énergie par le solaire (thermique, photovoltaïque), le bois et un appoint par groupe électrogène essence.
Elle se situe à 1 400 m d'altitude.

Une maison bioclimatique
Débuté en 2007 et habité depuis 2008, le bâtiment en grande partie auto-construit peut accueillir jusqu'à 24 personnes en plus des occupants de la maison. Bien que sans label particulier, l'isolation en paille (sol, mur, toiture) confère une très bonne performance énergétique à ce projet.

Production de chaleur
Le chauffage central par plancher et murs chauffants est réalisé en priorité par l'installation solaire thermique directe. Le poêle bouilleur situé dans le volume chauffé intervient en premier appoint. La chaudière granulée, située dans un local dédié, en second. Ces deux équipements sont reliés à un ballon tampon de 910L.

Production et consommation d'électricité
L'électricité est fournie par des capteurs photovoltaïques reliés à un parc de batteries. Elles permettent une utilisation continue de l'électricité, jour et nuit comme les jours sans soleil et réalise une partie du stockage. Un groupe électrogène est utilisé en appoint pour les 3 mois les moins ensoleillés (mi-novembre à mi-février).
L'ensemble des appareils fonctionne en courant alternatif ce qui nécessite une transformation de l'énergie des capteurs ou des batteries (courant continu) vers les appareils via un onduleur.

Des bonnes pratiques !
Eclairage en LED, épuration sur roseaux, dispositif d'économie d'eau et produits d'entretien écologique. Renouvellement d'air par ouverture des fenêtres !

Localisation

Description Technique

Principes constructifs
• Caractéristiques des murs : construction en paille (épaisseur de 45 cm ) avec enduits intérieur et extérieur terre, soit une résistance globale de Réq. = 6.4 m².K/W
• Pour le sol et la toiture : isolation en paille (épaisseur de 30 cm), soit une résistance globale de Réq. = 6.1 m².K/W
• Menuiseries : cadre bois, vitrages Saint-Gobain 4/16/4 faible émissivité. Uw = 1,7 W/m².K

Installation poêle bouilleur bois-buche
• Poêle bouilleur cuisinière,
• Modèle Thermo Johanna de la marque Wanders, 27 kW total dont 5,5 kW par rayonnement et 21,5 kW transmis à l'eau.
• 5 stères par an.
• Production poêle bouilleur = 1 560 kWh/an
• Le poêle fonctionne en continu l'hiver et chauffe l'eau du ballon tampon de 1 000 litres (Weishaupt WES 910).

Installation chaudière granulés
• Chaudière automatique granulé de bois
• Modèle Pellematic Mini de la marque Oekofen, gamme de puissance de 2 à 8 kW.
• La chaudière fonctionne 2 à 3 heures par jour pour compléter l'alimentation du ballon tampon de 1 000 litres.
• Production chaudière granulé = 5 140 kWh/an

Installation ECS solaire
• 20 m2 de capteurs solaires TGD CLIPSOL pour l'eau chaude sanitaire et le chauffage
• Ballon de 400 litres, Combi PSD de marque Clipsol
• Productivité utile unitaire estimée des capteurs solaires = 622 kWh/m²/an de juin 2012 à mai 2013

Installation solaire photovoltaïque
• 13 m2 de capteurs solaires assurent 74% de la production
• Onduleur Studer (changé depuis)
• 24 batteries : capacité de stockage totale 24 000 Ah.

Caractéristiques économiques


Poêle à bois :
• 5000€

Chaudière à granulés :
• 6 300 €TTC

Installation ECS solaire
• Investissement : 14 000 €
• Avec aide CG05 :1 200 €

Installation solaire photovoltaïque
• Photovoltaïque production/conversion : 12000€ TTC
• Stockage batteries : 9000€ TTC

Les acteurs du projet

Maître d'ouvrage : M Esselin
Réalisation de l'étude thermique : SOL'E.R.
Installateur chaudière et ECS solaire : SOL'E.R.
Approvisionnement granulés : Le hérisson vert
Approvisionnement bois buches : Chancel bois Briançon

L'avis du maitre d'ouvrage

Pourquoi ce système ?

« Nous avons choisi d'être autonomes sans être jusqu'au-boutistes. Nos choix de structures et d'implantation (pilotis) visent la simplicité et l'efficacité. »


Comment cela fonctionne-t-il aujourd'hui ?
« La maison est très agréable thermiquement comme phoniquement et tout se passe bien. Elle répond parfaitement aux attentes. Le lieu d'accueil va être finalisé très prochainement. »


Bilan des premières années
« L'ensemble des installations techniques fonctionne bien. La puissance du poêle bouilleur était un peu faible les premiers temps, la chaudière à granulés a donc été installée en complément. Elle vise aussi à pouvoir répondre aux consommations d'eau chaude sanitaire pour le lieu d'accueil. Pour les appareils électriques, la simplicité était de produire du courant alternatif 220V comme le réseau traditionnel.
Nous avons privilégiés la basse consommation, la possibilité de rentrer de l'eau chaude dans les lave-linge et lave-vaisselle, les leds pour les éclairages. La volonté était d'être autonome tout en limitant le stockage électrique sur batterie (pas de stockage intersaisonnier), c'est pourquoi nous utilisons un groupe électrogène pour les mois les moins ensoleillés. Seul l'onduleur a été changé depuis la mise en service, il fonctionnait mais sa consommation était trop importante.»

Les points clefs

Construction
• Construction thermiquement performante permettant l'optimisation de l'usage des systèmes de production de chaleur.
• Bien concevoir le projet dès l'étude
• Si projet non auto-construit : au moment des travaux, avoir des artisans/entreprises qualifiées pour travailler sur des constructions performantes, ces savoir-faire ne s'improvisent pas.
• Avoir des artisans/entreprises qui sachent travailler et coopérer entre corps de métiers, qui connaissent l'exigence technique de chacun Les corps de métier sont interdépendants.

Appareillage, sobriété et efficacité thermique :
• Limiter et optimiser l'usage d'appareils pour les consommations électriques exigence d'autant plus élevée pour les sites isolés

Systèmes de production de chaleur
• Dimensionner les équipements en fonction des caractéristiques de l'habitation et notamment dans le cas d'habitations très performantes thermiquement
• Coût du combustible bois faible en comparaison des autres énergies dépense annuelle faible (voir lien : Argus des énergies / AJENA)
• Pour la production solaire, avoir une toiture ou une surface au sol bien orientée permettant une maximisation de la production.