Maison BBC sur le territoire de la Communauté d'agglomération Gap-Vallée de l'Avance.

Chaudière à granulés bois dans une maison individuelle BBC équipée d’une installation solaire pour la production d’eau chaude sanitaire

Il s'agit d'une maison individuelle de 110 m² répartis sur deux étages, labellisée BBC (Bâtiment Basse Consommation) livrée en février 2011 à 1 000 m d'altitude et occupée par un foyer de 4 personnes.

La labellisation BBC indique que le bâtiment doit respecter certains critères de consommations : 50 kWhEP/m²/an à moduler selon la zone climatique et l'altitude soit pour le site présenté 70 kWhEP / m² / an.
Cette consommation comprend les besoins liés au chauffage et au refroidissement, à la production d'eau chaude sanitaire (ECS), l'éclairage de locaux, la ventilation et les auxiliaires.

La labellisation BBC n'existe plus aujourd'hui et les exigences thermiques correspondent approximativement à celles de la réglementation thermique en vigueur : la RT2012.

La maison a été équipée à sa construction d'une chaudière à granulés bois pour le chauffage et l'appoint pour l'eau chaude sanitaire, le système de base pour la production de l'ECS étant l'installation solaire.

Localisation

Description Technique

Efficacité énergétique
• Isolation de la toiture avec pose à plat de 400 mm de laine minérale (2 couches croisées de 200 mm) / Résistance thermique Réq. = 10,5 m².K/W
• Pour les murs : sous sol en béton banché, murs en Rez-de-chaussée et 1er en briques terre cuite (Imerys PV4G de 20 cm) / Réq = 1,32, m².K/W + [Placomur Ultra 100 + 13 X therm 32] / Réq = 3,15 m².K/W soit une résistance globale du mur Réq. = 4,47 m².K/W.
• Pour le sol isolant 60 mm mousse polyuréthane : Réq. = 2,6 m².K/W.

Installation chaudière granulés
• Chaudière automatique granulé de bois
• Modèle Ecoflex de la marque CTC, gamme de puissance de 14,4 à 20 kW.
• Bruleur Vulcain
• Silo de 1,3 tonnes.
• Deux livraisons par saison de chauffe.
• Le rez-de-chaussée est chauffé par un plancher chauffant basse température, les pièces de l'étage par des radiateurs. Les deux circuits sont distincts.
• Granulés de marque Crepito (provenant des Alpes)

Installation ECS solaire
• 5,6 m2 de panneaux solaires assurant l'ensemble des besoins en eau chaude sanitaire
• Ballon de 300 litres, marque Atlantis Solerio
• Productivité utile unitaire estimée des capteurs solaires = 580 kWh/m²/an

Caractéristiques économiques

Chaudière à granulés :
• 15 000 €TTC d'investissement
• Crédit d'impôt chaudière : 3 500 €
• G05 :1 200 €
• Coût de fonctionnement : 600 euros de granulé/an soit approximativement 5,6 c€/kWh (contre 9,0 c€/kWh pour le fioul)

Installation ECS solaire
• Investissement : 6 200 €
• Crédit d'impôt solaire (50%) : 3 100 €

Amortissement dy système bois énergie avec augmentation du coût de l'énergie :
Amortissement avec aides et subventions = 13 ans par rapport à une solution fioul, avec les hypothèses :
• d'une consommation initiale de fioul d'environ 1 260 litres de fioul à 1,00 €/litre (5% d'augmentation/an) soit 0,10 €/kWh
• 2,2 tonnes/an de granulés à 276 €/an pour la nouvelle installation soit 0,056 €/kWh
• Hors installation du réseau de distribution de chaleur (radiateur).

Les acteurs du projet

Constructeur maison : Les maisons de Paulane
Réalisation de l'étude thermique : Thermetudes
Installateur chaudière et ECS solaire : SCDF ZANA
Approvisionnement granulés : transports Girous

L'avis du maitre d'ouvrage

Pourquoi ce système ?
« Le premier devis qui nous a été fait par le constructeur de la maison (« Les maisons de Paulane ») prévoyait un chauffage par géothermie. Le système a été revu lorsque nous avons souhaité passé en BBC et il nous a proposé une chaudière à granulé bois pour le chauffage avec des panneaux solaires pour l'eau chaude sanitaire. C'est lui qui a fait intervenir le chauffagiste compétent pour l'installation et le bureau d'études pour l'étude thermique. »

Comme cela fonctionne-t-il aujourd'hui ?
« Notre consommation est bien supérieure aux prévisions (2 tonnes au lieu de 750 kg). Je pense que c'est dû au maintien du ballon d('eau chaude à température constante (150 l à 60°C). Notre maison est bien exposée, il y a des jours ensoleillés où nous n'avons pas besoin du chauffage pendant la journée. Mais la chaudière se déclenche pour maintenir le système à température dans le local, qui lui reste froid faute de soleil. Je suis en train d'isoler le local technique pour réduire cette consommation. »

Bilan
« Avec le silo automatique ce système a les mêmes avantages de confort qu'un chauffage central au fioul ou au gaz. On n'a pas besoin d'intervenir si ce n'est pour nettoyer un peu plus régulièrement et pour remplir le silo une fois dans l'hiver.
C'est d'ailleurs le seul point faible de l'installation, le silo ne couvre pas notre consommation d'une saison de chauffe.
C'est une technologie assez simple, il y a quelques réglages à faire au début avec le chauffage sol, mais c'est plus accessible que la géothermie et moins cher à l'investissement.
Il n'y a pas de granulé produit localement mais l'approvisionnement vient de la région alpine, ce qui n'est pas si loin.
Pour ce qui est de la mise en route des systèmes, l'artisan qui a installé notre chaudière et les panneaux solaires a été très réactif, a suivi de près les premières périodes de fonctionnement de l'installation en venant sur site quand il le fallait. »

Les points clefs

• Avoir réalisé les travaux d'économie d'énergie avant de dimensionner et installer les systèmes de production (chauffage, ECS etc.)
• Avoir suffisamment d'espace en chaufferie pour l'installation d'une chaudière bois et du système de stockage de granulés
• Coût du combustible bois faible et stable en comparaison des autres énergies dépense annuelle faible (voir lien : Argus des énergies / AJENA)
• Système automatique sans intervention quotidienne
• Investissement initial important mais amortissement satisfaisant.
• Pour la production d'eau chaude sanitaire solaire, avoir une toiture ou une surface au sol bien orientée permettant une maximisation de la production.