Ancienne ferme en pierre située sur la commune de La Roche des Arnauds.

Poêle à granulé bois couplé à un réseau hydraulique alimentant des radiateurs pour la distribution de chaleur.

Il s'agit d'un logement de 175 m2 faisant partie d'une ancienne ferme en pierre aujourd'hui en copropriété. Il est situé sur deux étages avec une hauteur maximale sous le plafond de près de 5m à l'étage, et comporte huit pièces au total.

Lors de l'acquisition en décembre 2008, l'intérieur du logement a été entièrement rénové et seul un ballon d'eau chaude pour l'eau chaude sanitaire était installé.
Afin de produire l'énergie nécessaire au chauffage du volume important, un poêle à granulé bois hydro a été installé.

Le poêle est couplé à un vase d'expansion et à un réseau hydraulique desservant les radiateurs classiques installés dans les deux étages habitables.

La pièce à vivre de 45m2 qui possède aussi un radiateur est chauffée en direct par le poêle, les sept autres pièces dont quatre chambres sont chauffées par des radiateurs.

En intersaison le circuit d'eau est coupé et le poêle est utilisé comme un poêle à bois classique.
Le logement ne possède aucune autre source d'énergie excepté le ballon électrique pour la production d'eau chaude sanitaire.

Localisation

Description Technique

Installation poêle granulé bois hydro
• Poêle à granulé bois hydro
• Modèle Duchessa Hydrosteel
• Puissance : 12/16 kw
• Pas de silo, stockage en sac sur palette.
• Les deux étages sont chauffés par un circuit de radiateur classique (7 pièces au total)
• Granulés de marque GIROUSSE (à GAP)
• Maintenance : dépoussiérage régulier et un ramonage par an

Caractéristiques économiques

Poêle à granulés hydro :
• 12 000 €TTC d'investissement pour l'installation totale (circuits et radiateurs compris)
• Poêle à bois : 3040€ (plus 1117€ de fournitures)
• Crédit d'impôt poêle: 1653€
• Coût de fonctionnement : 600 euros de granulé/an soit approximativement 5,0 c€/kWh (contre environ 9,0 c€/kWh pour le fioul aujourd'hui )

Economie due à l'augmentation du coût de l'énergie :
Economie cumulée de fonctionnement par rapport à une chaudière fioul au bout de 10 ans : 7132 €
Hypothèse retenue :
• Consommation initiale équivalente de fioul d'environ 1 212 litres à 0,90 €/litre (5% d'augmentation/an) soit 0,09 €/kWh
• Consommation de bois de 2,5 tonnes/an de granulés à 240 €/tonnes (3% d'augmentation/an) soit 0,05 €/kWh

Les acteurs du projet

Plombier chauffagiste : M Lehman (La Roche des Arnauds) a assuré l'accompagnement dans le choix du système, l'installation du poêle, du circuit de distribution et du conduit d'évacuation à travers la toiture.
Approvisionnement granulés : transports Girousse

L'avis du maitre d'ouvrage

Pourquoi ce système ?

« Le plombier chauffagiste nous a accompagné dans le choix du système énergétique dès la répartition et la définition de l'usage de chaque pièce. Ses deux propositions on été les suivantes : un système de deux poêle, en décalé à chaque étage afin que la chaleur apportée par les conduits atteignent l'ensemble du logement et un poêle à bois granulé couplé avec un ballon tampon et un réseau hydraulique alimentant des radiateurs pour répartir la chaleur dans toutes les pièces. Nous avons choisi la deuxième solution plus facile à mettre en œuvre, plus efficace dans la distribution de chaleur et ne nécessitant pas un approvisionnement en buche contraignant (livraison, stockage, approvisionnement). Nous avions la possibilité de mettre un plancher chauffant au rez-de-chaussée qui n'était pas fait mais pour des raisons de coût et de timing nous avons opté pour des radiateurs comme à l'étage et leur confort s'avère équivalent. Comme nous n'avons ni sous sol ni cave et que le garage est distant du logement nous ne pouvions envisager la solution d'une chaudière automatique. »


Comme cela fonctionne-t-il aujourd'hui ?
« Nous consommons environs 2,5 tonnes de granulé par saison de chauffe. Comme nous n'avons pas de stockage attenant à la maison, nous faisons livrés les granulés en sac, entassé sur les palettes. Les deux palettes annuelles sont stockées dans notre garage, et grâce à leur hauteur de 1,8 m elles contiennent notre consommation annuelle.
Lors des périodes de froid hivernal nous consommons deux sacs de 15 kg de granulés par jour. Nous rechargeons le poêle le matin et en fin de soirée. Pour le reste de la saison de chauffe nous alimentons le poêle seulement une fois par jour avec un sac de 15 kg.
Lors des intersaisons, lorsque la demande en chauffage est moindre, nous coupons le circuit des radiateurs et utilisons le poêle comme un poêle à bois classique. »


Bilan
«Après quatre saison de chauffe nous sommes pleinement satisfait de l'ensemble de l'installation. L'approvisionnement en granulé est bien plus pratique que celui en buche (manutention, stockage). La maitrise de notre consommation est facilité par la présence d'une commande de température et le poêle est programmable. Même lors de longue période d'absence, son redémarrage anticipé peut être programmé et la maison est confortable à notre arrivé.
La maintenance et l'entretien ne sont pas très contraignant, il faut dépoussiérer régulièrement, faire un ramonage par an et l'installateur a fait un contrôle de vérification au bout de trois ans notamment sur les circulation d'air.»

Les points clefs

• Alternative à la chaudière automatique lorsque la place nécessaire n'est pas disponible
• Coût du combustible bois peu élevé en comparaison des autres énergies dépense annuelle faible (voir lien : Argus des énergies / AJENA)
• Système deux en un avec le confort des radiateurs et un poêle à bois utilisable seul en intersaison
• Confort avec la commande de température et la programmation possible

Présent dans les catégories : Granulé | Particuliers / co-propriété