Collège Marie Marvingt de Tallard

Construction neuve performante : Intégration paysagère et bioclimatisme

Une politique départementale des collèges
En France, les Conseils Généraux sont responsables du patrimoine bâti des collèges. Dans ce cadre, le Conseil Général des Hautes-Alpes gère 11 collèges publics (entretien technique et nettoyage des bâtiments). Il assure également la gestion de 10 des 11 restaurants scolaires.

Du fait de son champs de compétence, le CG05 a entrepris une politique de construction / rénovation / reconstruction des collèges depuis le début des années 1990.
Cette politique se poursuit actuellement et intègre depuis le début des années 2000 de nouvelles ambitions en termes de qualité architecturale, environnementale et énergétique.
Elle consiste notamment à construire des bâtiments thermiquement performants, utilisant au plus les énergies disponibles localement et dont l'intégration architecturale soit judicieusement adaptée à chacun des sites.
Le document « L'Architecture dans mon collège des Hautes-Alpes » réalisé par le CAUE05 témoigne de cette approche (voir lien ci-contre).
Les restaurants scolaires ont également bénéficié de cette démarche environnementale puisqu'ils tendent désormais à être approvisionnés en produits locaux issus de circuits courts.

 

Focus sur le collège de Tallard

Le collège
Le collège Marie Marvingt est implanté dans une plaine rurale, sur un terrain agricole en légère pente, d'une surface d'environ 22 000 m², avec en ligne de fond le Château de Tallard datant du XIIème siècle.
La surface construite représente environ 7 800 m² répartis entre surfaces de classes et administratives dédiées au collège, le gymnase ainsi que des logements.
La première rentrée scolaire s'est effectuée en 2009.
Le collège accueille 450 élèves dont 400 sont en demi-pension.

Des contraintes paysagères et des réponses architecturales
L'établissement étant implanté dans un cadre environnemental remarquable (le château de Tallard ainsi qu'un panorama naturel riche), l'architecte a volontairement conçu un bâtiment sobre, de plain-pied, pour favoriser son intégration paysagère : la faible hauteur du bâtiment et son horizontalité rendent le collège discret dans son environnement.
De l'entrée sud de Tallard, la perspective sur le château est ainsi conservée.

Le choix constructif contribue lui aussi à l'intégration paysagère du bâtiment : les principes constructifs sont le béton armé et l'ossature bois. Ces matériaux sont discrets et adaptés au climat local, ce qui permet de garantir un confort d'été et d'hiver satisfaisant tout en limitant les consommations énergétiques.

L'organisation interne de l'établissement s'articule autour d'une « rue intérieure » desservant les salles de classes et faisant office de préau fermé lors des journées froides.
La charpente en bois du gymnase, laissée apparente, reflète le caractère montagnard de cette région.

Localisation

Description Technique

Surface :

  • Surface totale Parcelle : 21 730 m2
  • Construction : 7 800 m2 SHON* environ dont :
    •  5 454 m² collège,
    • 1983 m² gymnase
    • 4 logements de 90m2

 

Caractéristiques énergétiques
Consommation énergétique prévisionnelle (CEP) :

  • CEP Projet = 209 kWhep/m²/an
  • CEP référence = 243 kWhep/m²/an
  • Gain = 14 %

Déperditions thermique totale Ubat :

  • Ubat = 0.404 W/m².K
  • Ubatref = 0.492 W/m².K
  • Gain = 17.7 %

 

Principes constructifs

  • Murs extérieurs à ossature en pin douglas avec remplissage en fibre de bois (180 mm), plaque en fibre de bois dense Agepan et plaque de plâtre ; bardage ventilé en planches de douglas (120 x 22 mm) / Up = 0.201 W.m-².K-1
  • Plancher : Dalles portées, Isolation de 60 cm de hauteur en PEX sur les longrines et 120 cm en périphérie horizontale / Up = 0.193 W.m-².K-1
  • Toiture : toiture terrasse végétalisée / Up = 0.197 W.m-².K-1
  • Menuiseries extérieures : Fenêtres à double vitrage lame argon. Menuiseries extérieures en aluminium à rupture de ponts thermiques et portes extérieures vitrées métalliques Forster. / Uw = 2.20 W.m-².K-1 moyenne

 

Système chauffage climatisation ventilation :

  • Chaudière bois (320 kW) et gaz (573 kW)
  • ECS : chauffe gaz à ventouse = 2*60 kW
  • Ventilation : double flux
  • Rafraichissement : free-cooling (ventilation naturelle nocturne)

Caractéristiques économiques

Coût de l'opération : 18 millions d'euros

Les acteurs du projet

  • Maître d'ouvrage : Conseil Général des Hautes-Alpes

  • Maître d'ouvrage délégué : CITADIS
  • Maître d'œuvre : Atelier de la Rue Kléber
  • BET Structure Marciano
  • BET Construction Bois Gaujard Technologies
  • BET Fluides Sarlec
  • BET Acoustique Echologos
  • Paysagiste Atelier LD
  • Entreprise de charpente / bardage Holzbau Amann GmbH
  • Entreprise d'étanchéité SEA
  • Entreprise Plomberie, chauffage, ventilation BGR ENTREPRISE SN

L'avis du maitre d'ouvrage

M. Marcellin, Directeur du service Education et Bâtiments


Une stratégie sur l'ensemble du patrimoine bâti...
« La réhabilitation des collèges des Hautes-Alpes procède d'une stratégie globale de restructuration et de construction entamée au cours des années 1990. Il s'agissait alors de remettre en état des bâtiments devenus anciens et de répondre au besoin croissant de places dû à l'augmentation de la population et au fort développement de certains secteurs périurbains.
Depuis le début des années 2000, en plus de la remise aux normes et à la remise en état des bâtiments, nous nous sommes employés à rendre le patrimoine bâti énergétiquement performant, fonctionnel et intégré dans son environnement.
Cette vision sur le long terme s'est traduite par de nombreuses rénovations, reconstructions et constructions sur tout ou partie des collèges de Serre, Fontreyne-Gap, La bâtie Neuve, Saint-Bonnet, Guillestre ou celui deTallard présenté ici. Ces opérations exemplaires ont fait l'objet d'une publication du CAUE 05 (NdlR : en téléchargement sur un lien ci-contre).


...comme sur les produits alimentaires utilisés dans les cantines scolaires.
Cette ambition de réduire l'impact environnemental des collèges se traduit aussi sur les restaurations scolaires. L'ancien chef cuisinier du collège de Tallard, est devenu aujourd'hui le référent animateur du réseau des cuisiniers. La démarche en cours sur la restauration vise à proposer une alimentation de qualité pour les repas avec des approvisionnements en circuits-courts pour la fourniture des aliments. De fait, les collèges ont des besoins importants et réguliers qui participent ainsi à la structuration des réseaux de circuits-courts aux alentours de ces établissements.


Le collège de Tallard
« Comme cela a pu être fait sur d'autres territoires, nous avons choisi de mettre en place un système de chauffage bi-énergie au bois énergie et gaz naturel. Notre enjeu était évidemment de réduire l'impact énergétique de notre collège mais aussi de participer à la structuration de la filière bois locale en créant de la demande et en étant exemplaire dans cette démarche. »

Les points clefs