Petite Centrale Hydroélectrique (PCH) du Fontenil ; EDSB

Production d’électricité à partir d’énergie hydraulique

Une nouvelle « petite centrale hydraulique » (PCH) dans le Briançonnais

La PCH* du Fontenil est en fonctionnement depuis l'automne 2014.
C'est un aménagement hydroélectrique situé sur la Durance, la prise d'eau s'effectuant en aval du hameau de la Vachette, et de la confluence de la Clarée et de la Durance. Le bâtiment de turbinage se trouve dans le hameau du Fontenil.
La production attendue est de 10 GWh/an soit l'équivalent de la consommation d'électricité spécifique** de 3700 foyers (à raison de 2 700 kWh par foyer et par an)
La conduite forcée fait 850 m de long pour un dénivelé de 68m.

*La dénomination d'un ouvrage hydro-électrique se fait en fonction de la puissance installée. Par exemple : Pico centrale = P<20 kW Microcentrale = 20 kW <P<500 kW ; Mini centrale =
500 kW<P<2 000 kW ; Petite centrale hydroélectrique 2 000 kW<P<10 000 kW etc.

*L'électricité spécifique correspond à la consommation des équipements qui ne peuvent pas fonctionner avec une autre source d'énergie. L'électricité consommée pour la cuisson, la préparation d'eau chaude sanitaire et le chauffage en sont donc exclues car il est possible de combler ces usages à partir d'autres énergies.

La centrale du Fontenil, une longue histoire

L'ambition de mettre en œuvre une centrale hydroélectrique date du début du XXième siècle : la première demande a été effectuée en 1917 par Gilbert Planche, industriel de l'Argentière.
EDSB a recommencé à travailler sur ce projet en 1998, le chantier a démarré en mai 2013 pour s'achever en septembre 2014 avec une mise en service à l'automne 2014.

Un aménagement tenant compte de l'environnement local

Le délai entre la reprise du dossier en 1998 et l'achèvement des travaux en 2014 provient du souhait d'intégrer au mieux la centrale à son environnement naturel et limiter son impact.
Un budget de 300 000 € a été engagé pour étudier et limiter l'impact de la centrale.
Concrètement : un écologue indépendant a été payé pour étudier la faune et la flore locale, des espèces protégées comme la violette des collines ont été transplantées, une passe à poisson a été installée et cette dernière est équipée d'un système de comptage numérique de poisson par caméra. EDSB a également mis en place des nichoirs pour les chiroptères et pics noirs.
Des débits réservés ont également été instaurés afin que le prélèvement d'eau dans la Durance ne nuise pas à la faune et la flore locale. Ces débits sont variables selon la saison.
Six études d'impact ont été réalisées :

  • étude d'impact sur le milieu naturel aquatique
  • étude d'impact au titre des sites NATURA 2000
  • étude d'impact environnementale
  • étude de bruit
  • étude de protection contre les crues
  • expertise botanique

Un projet porté par une structure locale : EDSB

Le projet est piloté par EDSB (Energie Développement Services du Briançonnais), une structure locale de production, de distribution et de livraison d'électricité sur le bassin briançonnais. La structure emploi une trentaine de personnes dont une quinzaine au service technique. 12 000 foyers et professionnels sont clients d'EDSB.
D'autres projets de micro-hydrauliques sont à l'étude comme l'aménagement des centrales existantes pour optimiser leur production.
La société travaille également sur la mise en œuvre de centrales photovoltaïques.
Par ailleurs, EDSB délègue un de ses salariés pour assurer la Direction de la SEM SEVE (Société d'Economie Mixte Soleil Eau Vent Energie), structure citoyenne de production d'Energies Renouvelables du Briançonnais.

Localisation

Description Technique

  • Production attendue = 10 GWh
  • Puissance 2 groupes de productions unitaires de 1 321 kW
  • La centrale fonctionne 24h/24.
  • Étiage janvier février pour Hautes Alpes = 700 kW.
  • Conduite forcée de 850 m
  • Dénivelé 68 m.
  • Débits réservés : hiver = 531 l/s ; été = 720 l/s ; au-delà de ces valeurs, EDSB peut dériver l'eau jusqu'à un maximum de 5 m3/s

Caractéristiques économiques

  • Coût global = 7 400 000 €
  • Lot 1 : électromécanique vantellerie alternateur turbine transfo contrôle commande = 2 250 000 €HT
  • Lot 2 : bâtiment usine 850 000 €HT
  • Lot 3 : Ouvrage de prise d'eau, désableur, conduite d'amenée et de liaison entre prise d'eau et détendeur 1 960 000 €HT
  • Lot 4 : Conduite forcée + ouvrage rejet + traversée Durance = 1 790 000 €HT
  • Dépenses autres : achat de terrain, géomètre, étude, contrôle technique maîtrise d'œuvre, suivi écologique = 500 à 600 000 €
  • Subvention = 900 000 € dont 450 000 € fond Feder + 300 000 régions PACA + 150 000 CG05.
  • Prêts 4,6 millions €
  • Autofinancement 2,800 000 €
  • Durée droit d'eau (recours et travaux compris) = 40 ans.

Les acteurs du projet

  • EDSB
  • Ecologue : GAY Environnement

L'avis du maitre d'ouvrage

Energie Développement Services du Briançonnais

16 ans d'étude et de travaux :

"Le projet date depuis 1917, l'idée a été lancée par un industriel local, Gilbert Planche. EDSB a repris le projet depuis 1998, cela fait 16 ans que nous y travaillons. Ce délai est lié à l'attention que nous avons porté aux aspects environnementaux, comme la préservation d'espèces protégées telle la Violette des collines."

Montage du projet

"Pour réussir un tel projet, il a été nécessaire de travailler en partenariat avec les différents services de l'Etat. Les échanges ont été constructifs.
La DDT (Direction Départementale des Territoires) et l'ONEMA (Office national de l'eau et des milieux aquatiques) ont été des acteurs majeurs du projet avec des bons conseils pour faire avancer le projet."

"a DDT est le service instructeur qui émet un avis favorable ou défavorable quant à l'établissement de ce type de centrale. C'est suite aux échanges avec ces services et pour respecter la loi sur l'eau que nous avons réalisé différentes études d'impacts sur le milieu naturel. Maintenant que nous connaissons le fonctionnement d'une telle démarche nous estimons qu'il est nécessaire de prévoir 3 ans de procédures au minimum.
Par ailleurs une autre difficulté rencontrée pour le montage du projet a été la mobilisation de fonds ou de subvention."

Objectif d'EDSB

"Notre objectif serait d'arriver à l'autonomie en termes de production électrique, c'est-à-dire produire autant d'électricité que nos clients en consomment. La centrale du Fontenil est une bonne étape dans cet objectif car elle va couvrir le besoin de 50% de nos clients actuels".

Les points clefs

  • Proximité du réseau électrique
  • Conduite adaptée à l'installation d'une centrale
  • Débit suffisant dans la conduite d'eau
  • Hauteur de chute suffisante
  • Intégration environnementale
Présent dans les catégories : Hydro-électricité | Entreprises