Chaudière à bois déchiqueté à Saint-Véran

Habitation et locations touristiques équipées d’une chaudière à bois déchiqueté pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire

Bâtiment composé de deux zones, l'une habitation et l'autre touristique, situé sur la commune Saint-Véran à 1950 m d'altitude.

L'ancien système de chauffage tout électrique a été remplacé par une chaudière à bois déchiqueté. Elle fournit les besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire du foyer de cinq personnes habitant les 100m2 datant de 1984, et aux occupants saisonniers de la deuxième partie de 100m2, à usage de location touristique.

Localisation

Description Technique

Puissance de la chaudière :35 kw
• Chaudière de marque Hargassner installée en 2012
• Alimentation : bois déchiqueté, plaquette, copeaux...
• Consommation de bois déchiqueté = 70 m3/an
• Production utile de la chaudière =73 500 kWh/an
• Distribution par radiateurs : un circuit pour l'habitation et un circuit pour la partie locative
• Capacité du silo : 40m3

Caractéristiques économiques

• 40k€ TTC d'investissement (le maitre d'ouvrage ne souhaite pas voir apparaître ce chiffre, validé CG05)
• Subvention du CG05 : 1200 €
• Cout de fonctionnement :400 à 500 euros par an car auto-approvisionnement en bois principalement
• Economie : entre 3000 et 4000 euros par an par rapport à l'ancien chauffage électrique
• Temps de retour sur investissement estimé : moins de dix ans

Les acteurs du projet

Installation de la chaudière et du chauffage centrale :
Jacques Isnel, plombier/chauffagiste à Saint-Véran

L'avis du maitre d'ouvrage

«Le coût élevé de nos facture de chauffage électrique ainsi que la perspective de la montée du prix de cette énergie nous ont motivés depuis quelques années à investir dans ce nouveau moyen de chauffage. Avec l'aide de l'installateur nous avons dimensionné l'installation, en particulier le silo qui était contraint par l'environnement extérieur du bâtiment.
Après une saison de chauffe nous sommes pleinement satisfait. Notre ancien système de plancher chauffant électrique était défectueux, nous avions souvent des sensations de froid à l'intérieur. La nouvelle chaudière qui nous permet d'économiser 3000 à 4000 euros par an nous permet également de gagner en confort. Lorsque l'on rentre dans la maison on a vraiment l'impression qu'il fait chaud.
Je n'achète que 500 euros de bois par an, le reste provient de récupération de déchets de la sylviculture que je prépare avec un broyeur. Il est important d'anticiper pour que le bois puisse sécher toute une année afin de maximiser le rendement de la chaudière et de diminuer l'entretien qui doit quand même être réalisé au minimum une fois par an.
Préparer le bois demande beaucoup de temps et de travail mais ce système permet de retrouver une certaine autonomie. Contrairement à l'électricité, on se rend compte de l'énergie nécessaire au chauffage de sa maison, c'est plus concret. Pour des territoires reculés comme le nôtre je pense que c'est une bonne solution qui devrait se répandre. De plus en plus de gens du village, notamment des personnes âgées ne peuvent pas payer leur facture d'énergie classique (électrique ou fioul) et sont amenés à ne chauffer qu'une partie de leur maison. Et ces personnes ne peuvent pas investir dans un nouveau système comme le nôtre qui pourtant les rendrait plus indépendante. »

Les points clefs

• Avoir réalisé les travaux d'économie d'énergie avant de dimensionner et installer les systèmes de production (chauffage, ECS etc.)
• Avoir suffisamment d'espace en chaufferie pour l'installation d'une chaudière bois et du stockage du bois déchiqueté
• Coût du combustible bois faible et plutôt stable en comparaison des autres énergies dépense annuelle faible (voir lien : Argus des énergies / AJENA)

Présent dans les catégories : Bois déchiqueté | Particuliers / co-propriété